Ville fleurie

ville fleurie

Histoire

Vous êtes ici : Accueil Vivre à Le Cheylas Histoire Le Manoir de la Tour Histoire

Histoire

Four à pain et tour à l'arrière du Manoir Les communs autour du manoir

Le manoir à travers l'histoire

La famille Guiffrey

En 1463, Claude COCT, originaire de la Buissière, obtient par lettres royales l’autorisation d’exploiter les mines de fer comprises dans les châtellenies de Theys, Allevard et Vizille, et de fabriquer de l’acier. Un four est construit à Saint-Vincent de Mercuze, pour traiter le minerai acheminé de Saint-Pierre d’Allevard, à dos de mulets, jusqu’à Le Cheylas, où l’Isère est traversée. Le manoir de la Tour est alors édifié à proximité du lit de la rivière. À cette époque en effet, la Savoie, indépendante très proche, présentait un danger permanent pour les Dauphinois.

Le manoir appartient en 1515 au seigneur et chevalier Sébastien Guiffrey, dont le nom, déjà célèbre au XIIIe siècle, est mêlé à toutes les traditions chevaleresques du Dauphiné. Il y rend l’âme dans la nuit du 15 février 1515. Sa famille est réunie au manoir à cette occasion. Ses deux filles aînées sont en prière dans la chapelle, tandis que la troisième, occupée à enrayer une épidémie de peste dans la chapelle du Prémol, n’a pas pu venir. Sont également présents les époux des deux filles aînées, Pierre de Theys et Georges de Beaumont, seigneur de l’Arthaudière.
Après avoir distribué des aumônes et demandé des prières aux religieux de Myans, Sébastien meurt sans avoir revu Guigues, son fils. Il sera enterré aux Chaberts où repose déjà son épouse Lionnette de l’Arthaudière.

Guigues, surnommé « le brave Boutières », guerroie pendant ce temps-là en Italie aux côtés de Bayard et du « Bâtard du Fay », seigneur de Mailles. Et lorsque Bayard est blessé à Rovasenda, c’est Guigues qui prend le commandement des armées royales. Plus tard, il est blessé en tentant de refouler l’Anglois, et, dédaignant le Manoir de Le Cheylas, va s’installer au château du Touvet.
Il mourra en 1545, laissant quatre filles et un garçon né au Manoir de la Tour, Claude Guiffrey du Cheylas. Mais lorsque sa sœur aînée, unique héritière de tous les biens de la famille, se marie en 1558, il doit abandonner le titre de « du Cheylas ». Il sera le dernier noble à le porter.
Le manoir sera ensuite utilisé en 1591 par le connétable de Lesdiguières qui en fait son quartier général lors de la bataille de Villard-Noir, qui oppose les Dauphinois aux Savoyards.

Page 1 | Page 2


Accueil Plan du site Crédits Net élus

Mairie de Le Cheylas - Rue de la Poste - 38570 LE CHEYLAS - Tél : 04 76 71 71 90 - Fax : 04 76 71 84 98 - E-mail : mairie@ville-le-cheylas.fr